2 Mai 2017

Autoroute 35 - Dave Turcotte intervient lors de l'étude des crédits budgétaires

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 2 mai 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, est intervenu, mercredi dernier, à l’Assemblée nationale, lors de l’étude des crédits budgétaires du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, pour faire avancer le dossier du parachèvement de l’autoroute 35 jusqu’à la frontière américaine.

________________________________________________________________________________­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­

EN BREF

  • Lors de la dernière élection, Philippe Couillard a promis de compléter l’autoroute. Or, dans le Plan québécois des infrastructures 2016-2026, le prolongement de l’autoroute 35 jusqu’à la frontière américaine (phases III et IV) demeure dans la catégorie « réseau routier à l’étude ».
  • Le député fédéral de Saint-Jean a annoncé, plus tôt en 2016, que le gouvernement fédéral pouvait payer jusqu’à 50% de la facture via son programme Nouveau Plan Chantiers Canada.
  • Dave Turcotte a officiellement déposé les résolutions d’appui de la région lors de l’étude des crédits budgétaires.
  • Le prolongement de l’autoroute 35 est un outil attendu, depuis plusieurs années, pour le développement économique du Haut-Richelieu.
  • Dave Turcotte poursuit son travail pour la mobilité.

________________________________________________________________________________

« Bien qu’il s’agit d’un projet à l’extérieur des frontières électorales strictes de la circonscription de Saint-Jean, il est important pour moi de faire pression pour faire déboucher ce projet qui, rappelons-le, a été un engagement phare pour le Parti libéral lors de l’élection de 2014 », de rappeler Dave Turcotte.

Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale estime que le projet est d’autant plus important que, de l’aveu même du ministre des Transports, Laurent Lessard, la croissance des exportations du Québec s’est principalement faite sur le réseau routier en direction des États-Unis. « Cela démontre que nous sommes réellement au diapason avec les besoins des entrepreneurs québécois. Avec la 35, le Haut-Richelieu pourra saisir son incroyable opportunité de développement économique, notamment par, son positionnement stratégique entre les États-Unis et Montréal dans un corridor de développement entre Boston et New York », d’insister Dave Turcotte.

Soulignons que Dave Turcotte a déposé, lors de son intervention, les résolutions et lettres d’appui de la MRC du Haut-Richelieu, de la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu, du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, du Regroupement des Travailleurs autonomes du Haut-Richelieu, de l’International de Montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, de la Société développement Vieux-Saint-Jean et de Tourisme Montérégie. Le député a également mentionné l’appui de la Commission scolaire des Hautes-Rivières.

Quant à l’aide financière promise par le député fédéral du comté de Saint-Jean, le ministre Lessard a confirmé au député Turcotte qu’une demande d’aide financière de 82,16 millions $ pour la phase 3 – sur les quelque 400 millions $ nécessaires pour compléter les phases 3 et 4 – avait été soumise au gouvernement fédéral et que le dossier était à l’étude à ce palier de gouvernement. Le gouvernement du Québec a assuré au bureau du député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale que le projet allait suivre son cours même sans l’aide du fédéral. Par ailleurs, le cabinet du ministre Laurent Lessard est sans équivoque : le ministre des Transports du Québec discute directement avec son homologue ministre des Transports du Canada pour le dossier de l’autoroute 35.

« Je crois qu’il a consensus pour que nous travaillions tous à améliorer la circulation et la mobilité régionale. Cela passe évidemment par le prolongement de l’autoroute 35 pour notre développement économique, mais aussi par l’amélioration de la fluidité sur les autoroutes 10 et 30 et l’augmentation de l’offre et la qualité du transport collectif. C’est en ayant une vision globale des transports du 21e siècle pour Saint-Jean que nous pourrons améliorer notre positionnement stratégique et la qualité de vie des usagers de la route et du transport collectif », de conclure Dave Turcotte.