28 Mars 2017

Autoroute 35 : « Le Parti libéral n’a plus les deux mains sur le volant » - Dave Turcotte

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 28 mars 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, dénonce que, depuis l’élection du gouvernement de Philippe Couillard, le prolongement de l’autoroute 35 jusqu’à la frontière américaine (phases III et IV) demeure dans la catégorie « réseau routier à l’étude » dans le Plan québécois des infrastructures 2016-2026. Le député a l’intention d’interpeller le Premier ministre du Québec qui, lors de la dernière élection, a promis le parachèvement de l’autoroute.

Soulignons que le Plan québécois des infrastructures 2016-2026 a été déposé cet après-midi en même temps que le budget du gouvernement du Québec. Comme en 2014, 2015 et 2016, l’autoroute 35 figure parmi les autres projets à l’étude, et donc, n’est pas en phase de « réalisation » ou même en « planification ».

Le député de Saint-Jean insiste : « C’est surréaliste! Lors de la dernière élection, Philippe Couillard lui-même est venu, en grande pompe, annoncer qu’un prochain gouvernement libéral terminera l’autoroute 35. Le député fédéral de Saint-Jean, ancien collègue du Premier ministre, Jean Rioux, a promis, à plusieurs reprises, que son gouvernement est prêt à payer la moitié de la facture. Pourquoi le projet n’avance pas s’il y a consensus de tous les acteurs? », de se questionner Dave Turcotte.

D’ailleurs, en termes de consensus, le député Dave Turcotte estime que le travail de la région est bien fait et que le message qu’elle porte depuis des dizaines d’années ne peut être plus clair. « Ça fait 30 ans que le gouvernement du Québec a promis de compléter l’autoroute! Le Conseil économique du Haut-Richelieu, la MRC du Haut-Richelieu, plusieurs municipalités de la MRC, le Centre d'aide aux entreprises Haute-Montérégie, la Chambre de commerce et de l’industrie du Haut-Richelieu, le Regroupement des travailleurs autonomes du Haut-Richelieu, Tourisme Montérégie, la Société de développement Vieux-Saint-Jean, l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu et plusieurs acteurs politiques et économiques de l’État du Vermont demandent au gouvernement d’agir pour le prolongement », de souligner député Dave Turcotte qui entend poursuivre les démarches de mobilisation dans la région.

« Pourquoi le gouvernement de Philippe Couillard s’entête à ne pas accepter cette main tendue du gouvernement fédéral qui offre, par le biais du de son représentant dans le comté de Saint-Jean, de payer jusqu’à 50% de la facture? Nous envoyons la moitié de notre argent à Ottawa, ils sont prêts à nous en redonner; pourquoi ne pas en profiter? », de rappeler et poursuivre Dave Turcotte.

Le député de Saint-Jean estime que c’est au Premier ministre, Philippe Couillard, de répondre aux nombreux questionnements sur l’autoroute 35. « Je considère qu’il est maintenant de la responsabilité du Premier ministre de donner l’heure juste aux citoyens de la région, mais également à ceux du Vermont. La réputation du Québec est également en jeu! », de conclure Dave Turcotte.