22 Mars 2017

Dave Turcotte poursuit ses démarches pour la famille Prairie-Thibeault

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 22 mars 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, souhaite faire le point sur le dossier de la famille Prairie/Thibeault de Saint-Blaise-sur-Richelieu. Le député a obtenu une réponse du ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, à la suite du dépôt de la pétition pour la création d'un programme d’aide aux sinistrés de résidences affectées par la moisissure ou de toutes formes de champignons et la révision des programmes d’accès à la justice.

 

Commission parlementaire

À la suite du dépôt de la pétition de 2080 pétitionnaires, le député a demandé au gouvernement de tenir une audition en commission parlementaire afin de pouvoir faire témoigner les familles dont l’habitation principale est infestée de champignons pathogènestrès dommageables. Le député avait espoir que, étant donné qu’il s’agit d’un enjeu apolitique, le gouvernement libéral aurait pu accéder à sa demande. « Malheureusement, le gouvernement libéral ne souhaite pas entendre les familles en commission parlementaire. C’est déplorable, car c’était une occasion de faire progresser un dossier au bénéfice de tous les Québécois et c’est l’essence même de notre démocratie de pouvoir entendre des citoyens à l’Assemblée nationale », de déplorer Dave Turcotte.

 

Audition de la Régie du bâtiment du Québec

Rappelons qu’à la fin février dernier, le député a interpellé la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) en commission parlementaire à l’Assemblée nationale. Le député a demandé à la Régie d’étudier la situation sur les normes de construction, sur les causes et les avancées scientifiques en lien avec les champignons pathogènes notamment lamérule pleureuse. Le député a obtenu l’appui de la RBQ dans la recherche et dans les travaux pour éradiquer ce problème. L’organisme du gouvernement travaille actuellement à comprendre l’origine du problème et à trouver des pistes de solution. Il est possible de visionner l’intervention du député sur le YouTube de Dave Turcotte.

 

Réponse écrite

Puisque le gouvernement libéral a refusé de tenir une commission parlementaire suite au dépôt de la pétition, en vertu des règles parlementaires, le ministre a dû répondre par écrit au député de Saint-Jean. Le député est critique envers la réponse qu’il a obtenue, car, bien qu’il souligne la mise en place d’un comité interministériel pour étudier la question, aucune action immédiate et concrète ne permet d’aider les familles aux prises avec des situations difficiles comme la famille Prairie/Thibeault de Saint-Blaise. « Un comité c’est bien, mais c’est clairement insuffisant! La pétition demandait de l’aide pour les familles. Ce n’est pas le mandat qu’a donné le ministre libéral au comité », de soulever Dave Turcotte.

Également, dans sa réponse le ministre spécifie qu’ « au sens de la Loi sur la sécurité civile (Chapitre S-2.3), la mérule pleureuse ne constitue pas un sinistre ». Le député Dave Turcotte réplique : « C’est le gouvernement qui fait la loi. S’il y avait volonté du ministre et du gouvernement libéral de régler cette problématique, il pourrait très bien déposer un projet de loi! »

Dave Turcotte entend suivre le dossier de prêt et l’avancement des travaux du comité interministériel. Le député invite également les citoyens qui vivent des situations semblables à communiquer avec son bureau de circonscription et au Centre des relations avec la clientèle de la Société habitation du Québec au 1 (800) 463-4315.