6 Avril 2017

Hôpital du Haut-Richelieu - Dave Turcotte intervient à l'Assemblée nationale pour les laboratoires

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 6 avril 2017 – Mardi dernier, lors de la période de questions et de réponses orales, le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, s’est levé afin de questionner, une nouvelle fois, le ministre de la Santé et des Services sociaux sur l’annulation de l’agrandissement des laboratoires à l’Hôpital du Haut-Richelieu.

« Optilab, c'est aussi la mauvaise gestion des deniers publics. Le gouvernement du Québec paie 109 millions pour agrandir l'Hôpital du Haut-Richelieu, dont les laboratoires, mais cesse les travaux d’agrandissement. Le troisième étage est donc libre, mais, à côté, on va mettre des millions pour agrandir le laboratoire de Charles-LeMoyne. Le ministre peut-il se rendre à l'évidence et redonner le laboratoire à la population du Haut-Richelieu-Rouville? », d’avoir questionné Dave Turcotte au ministre Barrette.

Le ministre Barrette a répondu au député: « [Que Dave Turcotte] mélange un certain nombre de concepts et donne une histoire partielle. Lorsqu'il était une fois que nous décidions de construire un laboratoire, nous construisîmes des locaux dans lesquels eut été prévu, à un moment donné d'y installer de l'équipement. […] Les locaux [de l’Hôpital du Haut-Richelieu] sont utilisables à d'autres escients, et l'enjeu ici est de faire en sorte que les locaux soient utilisés. »

Pour Dave Turcotte, la réponse du ministre Barrette démontre son improvisation dans le dossier de l’agrandissement de l’Hôpital du Haut-Richelieu et son mépris envers la population du Haut-Richelieu-Rouville.

Par ailleurs, le député estime que si l’enjeu est d’occuper un espace libéré par une décision idéologique provoquée par le gouvernement libéral, pourquoi ce même gouvernement ne donne pas son autorisation immédiatement pour que le Centre Mère-Enfant puisse véritablement aller de l’avant. À cet effet, le député espère qu’il pourra obtenir plus d’informations, au bénéfice de tous les citoyens et patients de l’Hôpital du Haut-Richelieu, dans sa question écrite au feuilleton de l’Assemblée nationale. 

« Lorsque je rencontre des citoyens partout dans la circonscription; tous sont aberrés par la décision du gouvernement libéral de stopper l’agrandissement au 3e étage de l’Hôpital. Je souhaite les assurer que je vais poursuivre mes efforts et continuer de mettre des énergies pour défendre notre région et notre Hôpital de cet autre saccage libéral », de conclure le député Dave Turcotte.