11 Juillet 2017

Remboursement des taxes foncières agricoles : Dave Turcotte soutient les agriculteurs du Haut-Richelieu

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 10 juillet 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, a rencontré aujourd’hui des représentants des producteurs agricoles de la région sur le dépassement des coûts du programme de crédit de taxes foncières agricoles. Ce dépassement de coût du programme a pour conséquence des « factures surprises » totalisant 6,3 millions $ pour l’ensemble des producteurs du Québec.  

 

Quel ne fut pas l’étonnement des producteurs agricoles de recevoir, dans les derniers jours, une « facture surprise » du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) rectifiant les sommes qui leur avaient été versées en 2016 dans le cadre du programme de crédit de taxes foncières agricoles par le MAPAQ. En conséquence, le MAPAQ réclame rétroactivement des sommes importantes aux agriculteurs afin de combler le dépassement des coûts du programme.

 

« Notre région est particulièrement touchée par ces hausses de taxes foncières puisque la valeur des terres du Haut-Richelieu est élevée. J’appuie les agriculteurs d’ici dans leurs revendications parce que j’ai toujours considéré l’agriculture comme une force économique importante pour notre région et nos familles », d’ajouter le député de Saint-Jean.

 

Rappelons qu’après avoir fait preuve de dogmatisme en refusant d’écouter les agriculteurs pendant plusieurs mois, le gouvernement libéral avait annoncé, en février dernier, qu’il renonçait à mettre en place le nouveau Programme de crédit de taxes foncières agricoles. Cette réforme se traduisait par une diminution substantielle du remboursement des taxes foncières pour les producteurs. La décision d’annuler cette réforme avait donc été bien accueillie par les producteurs. Cependant, la fête a été de courte durée, car les producteurs n’ont toujours pas reçu du MAPAQ le trop-perçu dû à cette réforme annulée.

 

« Les agriculteurs ont non seulement toujours pas été rembourser pour le trop-perçu de la réforme libérale avortée de 2017, mais doivent maintenant payer rétroactivement la note du dépassement de coût du programme de crédit de taxes foncières agricoles de 2016. Le gouvernement libéral tente de nouveau de refiler la facture de sa mauvaise gestion aux agriculteurs. La farce a assez duré! », d’affirmer Dave Turcotte.

 

« Ce gouvernement qui nage dans un surplus de 2,5 milliards $ doit arrêter de s’en prendre à répétition aux agriculteurs. Il doit les aider à bien nous alimenter et à créer de la richesse au Québec et dans le Haut-Richelieu plutôt que de toujours leur refiler la note de son austérité toxique », de conclure Dave Turcotte.