Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Autoroutes 10 et 35 - Dave Turcotte obtient des réponses, mais va poursuivre son travail
vendredi 1 septembre, 2017
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 31 août 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, continue son travail pour les autoroutes 10 et 35. Le député a d’ailleurs sensibilisé, par écrit, le ministre des Transports, Laurent Lessard, en juin dernier à la problématique de la congestion sur l’autoroute 10 et le contexte défavorable que risque de provoquer l’implantation d’une gare du REM à Brossard. Le député a obtenu réponse à sa missive et en fait part.

EN BREF

  • Une étude sur l’échangeur à l’intersection des autoroutes 10 et 35 est en cours. Dave Turcotte entend suivre de près les résultats de cette étude.
  • Dave Turcotte souhaite s’attaquer à la vraie problématique sur l’autoroute 10 : la congestion. En ce sens, il faut la prolongation du REM jusqu’à l’autoroute 35 ou la mise en place de mesures préférentielles en transport collectif sur l’autoroute 10.
  • Dave Turcotte poursuit son travail pour l’autoroute 35.

Échangeur

Rappelons que la conception même de l’échangeur à l’intersection des autoroutes 10 et 35 ne permet pas aux utilisateurs de l’autoroute 35 Nord qui souhaitent se diriger vers l’autoroute 10 Est d’utiliser une bretelle menant directement à cette dernière. Ils doivent actuellement emprunter une voie de service, en sens opposé, avant de pouvoir utiliser une bretelle, plus loin, à même la sortie des utilisateurs de l’autoroute 10 Est en direction de l’autoroute 35 Sud et de Chambly. Cette conception est, à l’avis du député Dave Turcotte et celle de plusieurs citoyens de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Chambly, dangereuse et présente un niveau de risque important pour les utilisateurs de la route. De plus, lors des heures de pointe, la conception actuelle de l’échangeur engendre un important ralentissement sur l’autoroute 10 Est.

Répondant à l’appel du député Dave Turcotte, le ministre des Transports, Laurent Lessard, a confirmé qu’une « étude visant l’optimisation de la fonctionnalité des bretelles de cet échangeur » est en cours. Le député entend suivre de près les recommandations de cette étude. « Il faut régler rapidement cette problématique! C’est d’abord une question de sécurité. Ensuite, le réaménagement va assurément permettre une meilleure fluidité de la circulation sur l’autoroute 10 pour le retour à la maison. Les citoyens de Saint-Jean peuvent compter sur moi pour surveiller attentivement les conclusions de l’étude et pour demander des résultats », de soulever Dave Turcotte.

Réseau électrique métropolitain (REM)

Alors que, lors du dernier caucus des députés du Parti Québécois de la Montérégie, les députés du Parti Québécois ont appuyé la demande des villes de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Chambly afin de voir le Réseau électrique métropolitain (REM) prolongé jusqu’à l’intersection des autoroutes 10 et 35, le député de Saint-Jean entend poursuivre le travail qu’il mène auprès du ministre des Transports afin d’améliorer la fluidité vers la couronne sud et Montréal. Dans sa réponse, le ministre Laurent Lessard évoque que « la Caisse de dépôt et placement du Québec a déjà apporté certaines modifications à son projet initial » et qu’une « version finale du projet fera l’objet d’une décision gouvernementale à l’automne prochain ».

« Il faut continuer de demander la prolongation du REM jusqu’à l’intersection des autoroutes 10 et 35, car il est encore possible d’y apporter des modifications », de saisir Dave Turcotte.

« Toutefois, il faut s’attaquer au vrai problème : la congestion. En ce sens, je crois qu’il faut le REM ou des mesures préférentielles en transport collectif sur l’autoroute 10. Je pense notamment au développement de voies réservées tout en permettant aux voitures électriques, au covoiturage et aux taxis d’utiliser ces nouvelles voies », de préciser Dave Turcotte.

Autoroute 35

Le bureau du député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale effectue un suivi rigoureux avec le cabinet du ministre des Transports. Ce dernier confirme que le projet avance et que la prochaine étape est la planification. Quant à l’aide fédérale promise, le cabinet du ministre Lessard a mentionné que la gestion de l’enveloppe fédérale dédiée aux infrastructures routières relevait uniquement de son champ de compétence et, donc, qu’elle pourrait représenter un pourcentage inférieur sur le prolongement de l’autoroute 35, mais que sur l’ensemble des projets au Québec, l’enveloppe serait utilisée au complet.

« Comme le projet de reconstruction du pont Gouin, les citoyens du Haut-Richelieu peuvent compter sur mon équipe, le Parti Québécois, et moi-même afin de défendre et porter les projets pour améliorer la sécurité et la fluidité du transport dans la région. Je poursuis le travail que j’ai entamé », de conclure Dave Turcotte.

À DÉCOUVRIR