Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Court-circuit du projet Peugeot-Citroën à Saint-Jean-sur-Richelieu - Dave Turcotte demande des comptes à Philippe Couillard
mercredi 21 février, 2018
Facebook

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 19 février 2018 – À l’instar du maire de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, exige du gouvernement libéral de Philippe Couillard qu’il rendre des comptes sur le projet, de plus de 600 millions $ et d’au moins 700 emplois, d’usine de véhicules électriques qu’il a fait court-circuité. Soulignons que ce projet devait voir le jour à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le 7 février dernier, le Journal de Québec dévoilait au grand jour la perte de plus de 14 millions $ pour les contribuables québécois via Investissement Québec et Hydro-Québec dans l’aventure de construire une usine d’assemblage de voitures électriques haut de gamme à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les retombées économiques potentielles de cet investissement majeur se seraient chiffrées en milliard de $, en plus de consolider Saint-Jean-sur-Richelieu comme pôle en excellence pour l’électrification des transports. « Cela ne date pas d’hier que nous travaillons à positionner notre région comme un pôle en électrification des transports. Sous le précédent gouvernement du Parti Québécois, j’avais fait des pressions pour que l’autoroute 35 soit plus qu’un simple projet de prolongement d’autoroute. C’est pourquoi la première ministre, Pauline Marois, avait annoncé la création du Corridor de recharge électrique Québec/Vermont », de révéler Dave Turcotte.

Le gouvernement libéral tire sur la plogue

Aujourd’hui, le manufacturier Peugeot-Citroën (PSA) informe qu’il ne s’est jamais désisté du projet, mais plutôt le gouvernement de Philippe Couillard. « Philippe Couillard nous doit des explications sérieuses », de soutenir et réclamer Dave Turcotte.

« Déjà, les contribuables québécois ont perdu 14 millions $, mais ici, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu a fait de sérieuses démarches dont un règlement d’emprunt. En plus, nous apprenons par les médias que d’autres villes étaient en lice pour obtenir ce projet, dont Bromont. Est-ce que c’est ça s’occuper des « vraies affaires » de Philippe Couillard? », de se questionner Dave Turcotte.

Pas la première fois

Dave Turcotte se souvient et a encore du mal à digérer le scandale du projet Dornier. « En 2010, c’est en grande pompe que les libéraux annoncent un grand centre de production d’avions amphibies à Saint-Jean-sur-Richelieu, un projet de 500 emplois. Ce projet avorte. Au moins, cette fois, ils n’ont pas eu le culot de l’annoncer publiquement. Ils ont préféré faire porter l’odieux à Peugeot-Citroën qui doit maintenant se défendre. C’est épouvantable la réputation que cela fera au Québec sur la scène internationale », de poursuivre le député de Saint-Jean.

« Depuis leur arrivée au pouvoir, en avril 2014, combien de fois le gouvernement libéral de Philippe Couillard est venu annoncer un investissement purement économique dans la circonscription de Saint-Jean? Aucune… », de constater avec regret Dave Turcotte.

À DÉCOUVRIR