Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Dave Turcotte parraine la pétition pour offrir un service de garde scolaire sur l’île Sainte-Thérèse
lundi 9 avril, 2018
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 9 avril 2018 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, et la conseillère municipale du district 12 de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, Maryline Charbonneau, annoncent le lancement d’une pétition sur le site internet de l’Assemblée nationale pour offrir un service de garde scolaire sur l’île Sainte-Thérèse. La pétition, disponible dès maintenant, réclame au gouvernement du Québec de prendre action afin de donner suite à la demande des parents des enfants de l’île Sainte-Thérèse et des environs afin d’offrir un service de garde en milieu scolaire sur l’île Sainte-Thérèse de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

« Lorsque les parents m’ont approché pour parrainer la pétition sur le site de l’Assemblée nationale, je n’ai pas hésité à appuyer leurs démarches. Je suis fier de travailler avec cette mobilisation citoyenne et les instances impliquées pour protéger et améliorer la qualité de vie des familles de la circonscription », de déclarer le député Dave Turcotte.

« Pour ma famille, un service de garde à proximité de notre résidence familiale nous permettrait de récupérer approximativement 50 minutes par soir.  Ce temps pourrait être accordé aux devoirs et leçons de nos garçons, voir même à une activité sportive après l’école. Nous pourrions également bénéficier du service de garde le matin ce qui, en ce moment, nous est impossible.  Comme parents travaillant à Montréal, pour le même employeur, mon conjoint et moi pourrions à nouveau covoiturer pour aller au travail. Un service de garde à proximité, c’est un cadeau inestimable pour notre famille, pour l’avenir de nos fils », d’expliquer Caroline Durand, maman et résidente de l’île Sainte-Thérèse.

« Avec trois enfants, dont un seul et même parent peut assurer la routine du matin et du soir, il s’avère impossible de récupérer notre grande fille au service de garde dans le centre-ville ainsi que les deux petites en garderie familiale sur l’île. Les délais afin d’éviter des frais supplémentaires ne peuvent être respectés. Le détour vers le centre-ville est une option non envisageable. Il est d’une nécessité d’avoir un service de garde en milieu scolaire à proximité de nos résidences afin de répondre à la réalité des parents d’aujourd’hui occupant des emplois de choix en périphérie de Montréal », d’expliquer une autre maman résidente de l’île Sainte-Thérèse.

« Lors de la dernière campagne municipale, j’ai pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour faciliter l’offre d’un service de garde à proximité des familles de l’île Sainte-Thérèse. Ce nouveau service permettrait également de desservir les familles du secteur Talon qui doivent, elles aussi, composer avec cette réalité. Le lancement de cette pétition et la mobilisation des citoyens sont les signes de l’existence d’un besoin réel pour améliorer la qualité de vie des enfants et des familles », de mentionner Maryline Charbonneau, conseillère du district 12 de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

« La réalité des familles est au cœur de mes préoccupations. La conciliation travail-famille est un enjeu que nous devons relever dès maintenant. Le secteur Saint-Luc peut compter sur mon équipe et moi pour faire entendre leur demande auprès du ministre », d’informer et conclure Dave Turcotte.

La pétition sera disponible sur le site internet de l’Assemblée nationale jusqu’au 8 juin 2018. Pour signer ou consulter la pétition, vous pouvez visiter le https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-7337/index.html.

À DÉCOUVRIR