Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Dave Turcotte souligne l’adoption finale du projet de loi 99 sur la protection de la jeunesse
mercredi 4 octobre, 2017
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 4 octobre 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux et de protection de la jeunesse, Dave Turcotte, souligne l’adoption finale du projet de loi 99, Loi modifiant la Loi sur la protection de la jeunesse et d’autres dispositions.

EN BREF

  • La collaboration entre le Parti Québécois et le Parti libéral a permis l’adoption d’une loi moderne qui reflète mieux la réalité d’aujourd’hui, et ce, au bénéfice de nos jeunes à la protection de la jeunesse.
  • Dave Turcotte a effectué plusieurs gains sur ce projet de loi.
  • Le député réclame maintenant un ajout de ressources pour la protection de la jeunesse.

Collaboration

Dave Turcotte mentionne d’emblée que le nombre important d’amendements déposés lors de l’étude détaillée du projet de loi a compliqué l’étude de ce dernier. Par chance, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, a fait preuve d’ouverture et de collaboration afin de faciliter la tâche de tous les parlementaires. « J’aimerais remercier la ministre Charlebois pour sa collaboration et sa grande ouverture. C’est la preuve que nous pouvons franchir les limites partisanes de nos partis respectifs afin de défendre et d’améliorer les conditions de vie des plus vulnérables de notre société », d’exprimer le député Dave Turcotte.

Gains

Sur la question des familles d’accueil, Dave Turcotte a obtenu un important gain soit celui d’améliorer significativement l’implication de ces familles dans tout le processus. Il sera désormais possible de considérer l’avis des familles d’accueil dans l’intérêt de l’enfant. « Nous faisons entrer la modernité dans cette loi. Enfin! », de commenter Dave Turcotte en insistant sur l’importance de cette nouvelle réalisation.

Aussi, Dave Turcotte a obtenu un autre gain de cause sur la conservation des dossiers plus longtemps avant leur destruction. Notons qu’actuellement, dès que le bénéficiaire de services atteint l’âge de 18 ans, l’ensemble des dossiers sont détruits. Avec le travail du député Dave Turcotte, l’âge de destruction des dossiers sera rehaussé à 19 ans et le tribunal pourra prolonger cette limite au besoin. De plus, mentionnons que la nouvelle loi adoptée permettra de recueillir plus de données qui, lors de la prochaine révision de la loi, permettront de bonifier la loi positivement. « Ce n’est pas la perfection et bien sûr que j’aurai souhaité davantage, notamment pour la période de préservation des dossiers, mais c’est un pas en avant », de réagir le député de Saint-Jean et porte-parole du Parti Québécois.

Plus de ressources

« Le projet de loi n’est certes pas parfait, mais il va tout de même améliorer la condition de vie des jeunes sous la loi de la protection de la jeunesse. Maintenant que le gouvernement libéral a procédé à une modernisation de la loi sur la protection de la jeunesse, j’espère qu’ils pourront aller de l’avant pour mettre plus de ressources et de services à la protection de la jeunesse. Une loi c’est bien, très bien, mais plus de ressources c’est encore mieux! », de réclamer Dave Turcotte, en ajoutant que les statistiques démontrent une hausse significative des cas en protection de la jeunesse et que c’est sans prendre en compte l’augmentation de la lourdeur des cas.

À DÉCOUVRIR