Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Les interventions partisanes du ministre Barrette
lundi 5 mars, 2018
Facebook

Saint-Jean-sur-Richelieu, 2 mars 2018 – (Lettre ouverte du député) Comme plusieurs autres Québécois j’attendais avec impatience la diffusion du reportage d’Enquête sur le ministre de la Santé et des Services sociaux du gouvernement de Philippe Couillard, Gaétan Barrette. Pourquoi? Parce que le reportage effectué par l’équipe de Radio-Canada allègue que le ministre Barrette aurait délibérément bloqué des projets parce qu’ils ne sont pas situés dans des circonscriptions « du bon bord politique » et que le ministre attend les élections avant d’enclencher des projets. Cette déplorable situation n’est évidemment pas sans rappeler l’Hôpital du Haut-Richelieu qui attend toujours ses laboratoires et son centre mère-enfant.

L’un des projets dont il est question dans le reportage est celui de la création d’un important centre de pédiatrie sur la Rive-Sud de Montréal. Ce projet était initialement prévu à l’Hôpital Charles-Lemoyne dans la circonscription libérale de Laporte. Or, en février 2017, le ministère de Gaétan Barrette réalise que Charles-Lemoyne n’est pas possible. Encore une fois, cela n’est pas sans rappeler la situation des laboratoires de l’Hôpital du Haut-Richelieu. Il y a exactement un mois, je dévoilais publiquement qu’il ne serait techniquement pas possible d’accueillir les laboratoires centralisés de la Montérégie sur le site de l’Hôpital Charles-Lemoyne.

Le ministère de la Santé a donc proposé de réaliser le projet de pédiatrie à l’Hôpital Pierre-Boucher. L’Hôpital est toujours situé à Longueuil, mais dans une autre circonscription, celle de Taillon. Selon ce qu’affirme une source confidentielle du reportage d’Enquête, « il fallait vérifier avec le ministre Barrette, parce que Pierre-Boucher est dans un comté péquiste. Il est revenu en disant que c’était une excellente idée de regrouper les services, par contre, après les élections ». En effet, Taillon est représentée par ma collègue Diane Lamarre, la vis-à-vis du ministre Gaétan Barrette. Il est de notoriété publique que Gaétan Barrette et Diane Lamarre ne s’entendent pas sur les façons de gouverner le réseau de la santé. Ils sont carrément à l’opposé. Cependant, l’attitude belliqueuse et hargneuse du ministre à l’endroit de ma collègue est inacceptable.

Une autre situation d’irrégularité dans le reportage est soulevée. Cette fois, à Saint-Jérôme, dans une autre circonscription représentée par le Parti Québécois. Maintenant, plusieurs questions se posent sur notre situation à Saint-Jean. Est-ce que le ministre Barrette s’entête à vouloir centraliser les laboratoires de la Montérégie au détriment de Saint-Jean uniquement parce que les citoyens de Saint-Jean ont choisi un député du Parti Québécois? Est-ce qu’il fait attendre le début des travaux au 3e étage de notre agrandissement, après l’élection du 1er octobre prochain, uniquement parce que les citoyens de Saint-Jean ont choisi un député du Parti Québécois? Rappelons que le ministre m’a déjà confirmé qu’Il faudra attendre jusqu’à l’été 2019 avant de voir le premier coup de marteau au 3e étage.

Une chose est sûre, lors de l’inauguration de l’Hôpital du Haut-Richelieu, au printemps dernier, le ministre n’a pas manqué de culot en n’invitant aucun membre du personnel de notre hôpital. De plus, il a profité de son discours pour faire des commentaires partisans exacerbés lors de l’inauguration d’un projet majeur qui n’a pourtant pas de couleur politique. Le ministre avait été fidèle à son arrogance habituelle.

Monsieur le premier ministre, il est grand temps de ramener à l’ordre votre ministre de la Santé. Nous ne sommes plus à l’époque de Duplessis. Les citoyens de ma région et de l’ensemble du Québec méritent plus de respect et plus de considération.

 

Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

 

À DÉCOUVRIR