Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Laboratoires et centre mère-enfant - Plus d’un an et demi d’attente avant le premier coup de marteau
mercredi 1 novembre, 2017
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 1er novembre 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, a finalement obtenu une réponse à sa question écrite au feuilleton de l’Assemblée nationale au sujet des laboratoires et du centre mère-enfant à l’Hôpital du Haut-Richelieu.

Rappelons que la question du député Dave Turcotte, déposé le 19 septembre dernier, ne comportait que deux questions et qu’aucun préambule n’avait été ajouté aux questions afin d’obtenir des réponses claires et précises du ministre. Cette nouvelle stratégie, adoptée par l’équipe du député, a permis d’obtenir plus d’informations. De plus, le travail acharné du député et les très nombreuses pressions de la région ont donné des résultats.

Centre mère-enfant : une confirmation positive

En effet, la réponse du ministre confirme que la phase de conception du centre mère-enfant a été autorisée par le ministre, le 24 août dernier. Le projet est actuellement à l’étape d’élaboration du programme fonctionnel. La Société québécoise des infrastructures (SQI) agira à titre de gestionnaire de projet. Précisions toutefois qu’avant le premier coup de marteau, les travaux devront faire l’objet d’une approbation finale du ministre. « Jusque-là c’est une bonne nouvelle, c’est la confirmation que le centre mère-enfant va voir le jour. Gaétan Barrette s’est rendu à l’évidence. Après toute la mobilisation de la région, finalement, c’est notre région qui gagne contre l’entêtement d’un ministre entêté », de commenter Dave Turcotte.

Plus d’un an et demi d’attente

Cependant, la réponse du ministre Barrette devient beaucoup plus sombre lorsqu’il est question de l’échéancier de réalisation des travaux au 3e étage de l’agrandissement de l’Hôpital. En effet, selon la réponse déposée à l’Assemblée nationale, « [le ministre] a décidé […] de reporter la construction du laboratoire, jusqu’à ce que les plans et devis définitifs du nouveau centre mère-enfant soient achevés. Selon l’échéancier actuel, leurs réalisations devraient commencer simultanément à l’été 2019 ».

« Pouvez-vous croire que les nouveaux laboratoires, qui devaient ouvrir l’an passé, seront ouverts, si tout va bien, avec plus de 3 ans de retard? Gaétan Barrette et les libéraux n’ont pas mesuré l’impact de leur décision », de dénoncer avec vigueur Dave Turcotte.

De plus, le député de Saint-Jean reste sur sa faim quant aux pertes financières de la décision de reporter la construction des nouveaux laboratoires à l’Hôpital du Haut-Richelieu. « Le ministre nous dit que, considérant l’envergure moindre du nouveau laboratoire et de la fusion des travaux, il pourrait même y avoir des économies. Je suis surpris et j’ai de sérieux doutes. Je souhaite que le ministre dévoile rapidement combien avons-nous payé en pénalité à l’entrepreneur. Je veux m’assurer qu’il calcule l’ensemble des coûts engendrés par sa décision néfaste », de poursuivre Dave Turcotte.

« Ce que Gaétan Barrette annonce dans cette réponse, c’est aussi que rien ne bougera, sauf la réalisation de plans, avant l’élection d’octobre 2018. Je peux déjà annoncer aux citoyens de Saint-Jean qu’il s’agira d’un enjeu majeur de la prochaine campagne électorale et que présentement, le seul qui s’est battu – et se bat toujours – pour l’Hôpital, c’est un député du Parti Québécois », de conclure Dave Turcotte.

À DÉCOUVRIR