Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

« Les mêmes vieux routiers qui ont encore les deux mains sur le volant » - Dave Turcotte
lundi 16 octobre, 2017
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 13 octobre 2017 – Le député de Saint-Jean et porte-parole du Parti Québécois pour le Centre-du-Québec, Dave Turcotte, a déploré le manque d’écoute et de considération de la volonté de changement exprimée par la population du premier ministre Philippe Couillard. Car, malgré un autre remaniement, qu’il présente comme un nouveau départ, les Québécois le savent : l’action des libéraux ne changera pas, 92 % du budget du gouvernement demeurant entre les mêmes mains.

EN BREF

  • Les acteurs principaux, à la Santé, aux Finances et à l’Éducation, demeurent. L’austérité libérale se poursuivra. Et l’échec des réformes Barrette est maintenant cautionné par Philippe Couillard;
  • Le changement d’acteurs de soutien qu’a effectué le premier ministre aujourd’hui ne changera rien aux actions les plus importantes de ce gouvernement.
  • Dave Turcotte fait le point sur de nouveaux défis pour les ministres libéraux pour le Centre-du-Québec.

« Il nous a déjà fait le coup plusieurs fois : le changement d’acteurs de soutien qu’a effectué le premier ministre aujourd’hui ne changera rien aux actions les plus importantes de ce gouvernement, puisque les acteurs principaux demeurent. En effet, la Santé, les Finances et l’Éducation gardent le même ministre. En fait, 92 % du budget du gouvernement restent entre les mêmes mains. L’austérité libérale se poursuivra, et les réformes Barrette ne seront pas corrigées; au contraire, leur échec se trouve désormais cautionné par Philippe Couillard. Le premier ministre a seulement augmenté le nombre de ses ministres; nous ne voyons rien dans ce remaniement pour les patients, les familles, les régions, ni les aînés du Québec. Le changement solide, c’est celui qu’apportera le gouvernement du Parti Québécois à l’automne 2018 », de déclarer le député Dave Turcotte.

« Robert Poëti a été congédié par le premier ministre. Aujourd’hui, il revient. Philippe Couillard admet donc son erreur, mais qu’admet-il exactement? Qu’il n’aurait pas dû le congédier? Qu’il a mal fait de vouloir balayer sous le tapis les enjeux éthiques? Quelle place aura Robert Poëti, ministre sans portefeuille? Il est trop tard, par contre, pour tenter de redorer le vernis éthique de ce gouvernement, et les Québécois le savent », de poursuivre le député du Parti Québécois.

Le PLCAQ

« Le gouvernement libéral a complété son virage CAQ-ADQ. Les principaux acteurs – Gaétan Barrette, Sébastien Proulx, Dominique Anglade – proviennent tous de ce filon. Nous le savions déjà, puisque le ministre de la Santé l’avait confirmé : les libéraux appliquent le programme de la CAQ. Un an de transformations cosmétiques ne changera rien aux effets de l’austérité libérale inspirée par la CAQ, ni aux drames qu’elle entraîne », d’ajouter Dave Turcotte.

Nouveaux défis

Dave Turcotte a tenu à faire quelques recommandations aux ministres pour le Centre-du-Québec :

  •  À maintenant un an de la prochaine élection générale, Gaétan Barrette doit se résoudre à créer un CISSS pour le Centre-du-Québec et à répondre au besoin criant de préposé(e)s aux bénéficiaires dans la région de Drummondville.
  • Le ministre responsable du Centre-du-Québec et ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, doit régler le dossier des hausses injustifiées des taxes foncières agricoles.
À DÉCOUVRIR