Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

« Nous en avons tous marre de la congestion sur l’autoroute 10 » - Dave Turcotte
mardi 20 juin, 2017
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 19 juin 2017 – À l’instar de la demande des villes de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Chambly de voir le Réseau électrique métropolitain (REM) prolongé jusqu’à l’intersection des autoroutes 10 et 35, c’est sans surprise que le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, réitère qu’il souhaite des actions pour mettre fin à la congestion sur l’autoroute 10.

EN BREF

  • Dave Turcotte réitère qu’il faut trouver des solutions et des actions pour réduire la congestion sur l’autoroute 10.
  • Dave Turcotte demande au gouvernement libéral de se pencher sur la question en étudiant toutes les possibilités dont : le prolongement du REM et le réaménagement de l’échangeur à l’intersection des autoroutes 10 et 35.

Le député travaille depuis longtemps à l’amélioration de la fluidité des transports sur l’autoroute 10 et, plus largement, à toutes actions permettant de lier notre région à Montréal plus facilement. Au nombre de ses réalisations, citons la réalisation d’une étude de faisabilité sur un train de banlieue Iberville / Saint-Jean / Montréal et l’implantation de voies réservées notamment au centre de l’autoroute 10, à Brossard, et en accotement sur l’autoroute 10 Est entre la pesée routière et l’autoroute 35.

REM

Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale écrivait le 26 avril 2016 que : « [le projet de REM] semble être un bon projet pour permettre de gagner du temps, mais encore faut-il que mes concitoyens puissent se rendre à la gare à Brossard dans un temps raisonnable pour être en mesure de le prendre ». La préoccupation du député Dave Turcotte est encore légitime aujourd’hui particulièrement si le REM ne se rend pas jusqu’à l’intersection des autoroutes 10 et 35.

« Je crois que le projet de REM tel que présenter est incomplet. Le gouvernement doit écouter les préoccupations des citoyens des Villes de Saint-Jean-sur-Richelieu et de Chambly qui se questionnent sur ce projet majeur. Le gouvernement libéral doit évaluer la possibilité que si le REM ne se rend pas jusqu’à l’autoroute 35, cela occasionnera une congestion monstre et constante sur l’autoroute 10 et, en bout de ligne, aucune économie de temps et d’énergie ne sera enregistrée », de commenter Dave Turcotte.

Le député ajoute : « Ce que je trouve encore plus déplorable, c’est que le Parti Québécois a réclamé la tenue d’une commission parlementaire sur le sujet, ce que le gouvernement libéral a refusé. Cela aurait été une belle occasion de faire entendre plus fortement la voix de la région à l’Assemblée nationale et auprès de la CDPQ Infra ».

Échangeur A-10 et A-35

« Le REM est une chose, mais ne réglera pas tous nos problèmes non plus. Pourquoi le gouvernement libéral n’étudie pas la possibilité de réaménager l’échangeur à l’intersection des autoroutes 10 et 35? J’en fais une demande officielle », de déclarer Dave Turcotte.

Temps raisonnable

« L’essentiel est de trouver des solutions durables et viables pour réduire la congestion sur l’autoroute 10, car le trafic n’est pas un choix économique, ni écologique et ni humain », de conclure Dave Turcotte.

À DÉCOUVRIR