Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Pour faire connaître la richesse de notre patrimoine à nos enfants
mercredi 21 mars, 2018
Facebook

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 19 mars 2018 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, prend position en faveur de l’implantation de projets pilotes pour offrir aux élèves de 2e et 3e cycles du primaire des activités de découverte, de familiarisation et d’attachement à leur identité, à leur histoire et à leur réalité. Le député était accompagné pour l’occasion de représentants du Musée du Haut-Richelieu, de CIME Haut-Richelieu, du Comité de concertation et de valorisation du bassin versant de la rivière Richelieu (COVABAR), du Blockhaus de Lacolle et de l’Ensemble Feller de Saint-Blaise-sur-Richelieu.

L’exemple du Kamouraska

Dans le Bas-Saint-Laurent, le projet Enseigner le Kamouraska, une initiative pour accroître la connaissance et la fierté des jeunes à l’égard du territoire, est développé par la MRC de Kamouraska depuis maintenant 4 ans. Son objectif : que les jeunes puissent connaître leur territoire d’appartenance avant de penser, plus tard, y fonder un projet de vie ou un projet d’affaires. Initié par la MRC de Kamouraska, en partenariat avec la Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup, ce projet est offert aux jeunes de 3e cycle du primaire de la région.

Regroupant une dizaine de partenaires publics, privés et même des centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), ce projet a reçu, en 2016, le prix Leadership municipal de la FQM. Cette initiative est unique au Québec et s’arrime à une démarche de développement rural fortement liée à la rétention des jeunes au Kamouraska. Démonstration d’un partenariat socioprofessionnel réussi entre le monde de l’éducation et les acteurs du développement, cette mesure touche également, en corollaire, les enseignants et, bien entendu, les parents.

Des activités animées par des professionnels du milieu et des sorties enrichissantes sont développées et offertes dans des lieux tout à fait uniques. Ces expériences ne constituent pas des activités parascolaires; elles sont plutôt intégrées dans le cursus scolaire, en harmonie avec la Progression des apprentissages en Univers social et en Science et technologie.

Dave Turcotte

Par le biais de projets pilotes, un gouvernement du Parti Québécois, s’inspirant de programmes à succès déjà mis en place comme Enseigner le Kamouraska, offrira, à raison de 10 demi-journées sur 3 ans, aux élèves de 2e et 3e cycles du primaire des activités de découverte, de familiarisation et d’attachement à leur identité, à leur histoire et à leur réalité, et ce, dans le cadre de leur horaire scolaire régulier. Les écoles participeront sur une base volontaire d’abord, puis le programme sera étendu graduellement.

Ces activités contribueront aux apprentissages prévus à l’agenda scolaire des enfants et seront conformes à la Progression des apprentissages au primaire, notamment dans le domaine Géographie, histoire et éducation à la citoyenneté et dans le domaine Science et technologie. Elles n’ajouteront pas de temps au calendrier scolaire et elles offriront l’occasion aux élèves d’apprendre à partir d’expériences, de situations concrètes qui ont du sens pour eux. Ce programme sera doté d’un budget de 20 M$.

« Vous le savez, l’histoire et le patrimoine sont des passions. Je suis très heureux de prendre avec mon Parti cet engagement pour permettre à nos enfants de faire connaître la richesse de notre région », de conclure avec enthousiasme le député de Saint-Jean.

À DÉCOUVRIR