Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Réseau express métropolitain (REM) - L’entente secrète confirme la fin des autobus sur le futur pont Champlain
lundi 23 avril, 2018
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 23 avril 2018 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale, Dave Turcotte, réagit au dévoilement public de l’entente, jusqu’à aujourd’hui secrète, entre le gouvernement du Québec, l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et CDPQ Infra au sujet du Réseau express métropolitain (REM). Dave Turcotte est inquiet quant à l’avenir de l’actuelle liaison, très efficace, du service d’autobus entre Saint-Jean-sur-Richelieu et Montréal.                                           

Selon le document dévoilé aujourd’hui, on peut y lire qu’ « aucun service de transport collectif (excluant le transport adapté) ne sera offert entre la Rive-Sud de Montréal et le Centre-ville de Montréal en empruntant le Pont-Champlain ».

« L’autorité qui gère la voie réservée actuelle sur l’autoroute 10, soit l’ARTM, ne pourra plus offrir ce service à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. De plus, c’est aussi la fin du terminus Bonaventure au Centre-Ville de Montréal. C’est les centaines d’usagers de l’actuel service de transport en commun qui seront bouleversés et qui devront se résigner à utiliser un autre service », de comprendre et constater Dave Turcotte.

« Le projet des libéraux, appuyé aveuglément par la CAQ, va se traduire par une dégradation du service de transports collectifs pour le Haut-Richelieu », prévient le député.

« Il y a maintenant deux options possibles; premièrement, les autobus empruntent le pont normalement dans la congestion ou; deuxièmement, les autobus se rabattent sur la station Rive-Sud du REM. Or, il n’y a aucune mesure d’annoncée pour permettre aux autobus de se rendre à ladite station dans un temps raisonnable. Qu’arrivera-t-il aussi de la congestion sur les autoroutes 10 et 30? », de faire valoir et questionner Dave Turcotte.

Grand Déblocage : un nouveau train moderne, direct et sans transfert

Seul le Parti Québécois a une vision claire et moderne du transport en commun pour Saint-Jean-sur-Richelieu et le Québec.

« Notre projet offre un véritable lien de transport collectif direct (sans transfert) entre Iberville, Saint-Jean et Montréal. Ensuite, le plan du Parti Québécois s’inscrit parfaitement dans le chantier de revitalisation du Vieux-Saint-Jean et du Vieux-Iberville en attirant de nouveaux services et de nouveaux investissements. Puis, finalement, Saint-Jean-sur-Richelieu bénéficiera d’une connexion en transport en commun efficace avec l’ensemble de la Rive Sud, et ce, en toute complémentarité avec le service d’autobus existant de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu », d’expliquer et rappeler Dave Turcotte.

Rappelons que la dernière étude de l’AMT révélait, en 2016, que 15,8 % des travailleurs de Saint-Jean-sur-Richelieu se rendent sur la Rive Sud et que 10,2 % des travailleurs se rendent sur l’île de Montréal. Le projet de train de banlieue renouvelé prévoit un important investissement sur les rails déjà existants de la ligne Candiac afin de permettre aux wagons de se rendre plus rapidement vers le centre-ville de Montréal. Ce gain de temps permettrait d’augmenter le nombre de départs (matin et soir) et, par le fait même, bénéficierait aux familles et aux travailleurs du Haut-Richelieu.

Les citoyens intéressés par la proposition ambitieuse du Parti Québécois peuvent consulter le www.daveturcotte.org/grand-deblocage.

À DÉCOUVRIR