Dave Turcotte

Député de Saint-Jean

Ressources intermédiaires - Dave Turcotte demande à Gaétan Barrette de négocier de bonne foi
jeudi 23 novembre, 2017
Facebook
Twitter

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 23 novembre 2017 – Le député de Saint-Jean à l’Assemblée nationale et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux et de protection de la jeunesse, Dave Turcotte, demande au ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, de négocier de bonne foi avec l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ) et de procéder immédiatement à un réinvestissement dans les ressources intermédiaires.

Rappelons que l’entente nationale régissant les conditions des ressources intermédiaires est échue depuis deux ans et les discussions visant son renouvellement sont au point mort avec le gouvernement. De plus, ajoutons que les constats du plus récent rapport de la Protectrice du citoyen sont révélateurs : ces cinq dernières années, le nombre d’usagers en ressources intermédiaires a augmenté de 34 %, tandis qu’on assistait à une réduction de 3 000 places en CHSLD.

À bout de souffle

Dans un communiqué de presse du 20 novembre dernier, le président du conseil d’administration de l’ARIHQ, Michel Clair, résume la situation des ressources intermédiaires. « Depuis maintenant près de deux ans, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et ses collègues du gouvernement font la sourde oreille à nos préoccupations, malgré les cris du cœur qui se multiplient dans toutes les régions. À bout de souffle, nos gestionnaires, nos employé(e)s et nos usagers ont choisi de se mobiliser pour envoyer un message clair : la situation ne peut plus durer », résume-t-il.

Manifestation

Hier, devant l’Assemblée nationale, les représentants des ressources intermédiaires de Saint-Jean-sur-Richelieu et de partout au Québec ont lancé un cri du cœur au gouvernement libéral. Le député Dave Turcotte s’est d’ailleurs levé, lors de la période de questions et de réponses orales, afin de questionner le ministre Gaétan Barrette sur ses intentions. « Fidèle a ses mauvaises habitudes, le ministre a martelé qu’il n’avait pas l’intention de négocier sur la place publique. La situation est critique, nous devons assurer la survie des ressources intermédiaires. Les ressources intermédiaires sont des services que nous ne pouvons pas nous passer et que nous devons revaloriser », de mentionner le député Dave Turcotte.

Interventions

Le député de Saint-Jean n’était pas à sa première intervention au salon bleu aujourd’hui en lien avec le dossier des ressources intermédiaires. En plus d’avoir visité deux ressources intermédiaires de la circonscription de Saint-Jean, le 8 novembre dernier, le député Dave Turcotte a redemandé au ministre Gaétan Barrette, lors de la période de questions et de réponses orales, de sortir les préposés aux bénéficiaires de la vulnérabilité en réinvestissant dans les ressources et dans les salaires. « Il n’est pas normal que les préposés, qui ont beaucoup de responsabilités dans ces ressources, gagnent seulement un salaire légèrement au-dessus du salaire minimum. Je pense qu’il serait normal d’augmenter leur salaire pour améliorer la rétention et à la formation des 10 000 travailleurs des ressources intermédiaires, dont 80 % sont des femmes », de soutenir Dave Turcotte.

Soulignons qu’à l’heure actuelle, avec un salaire moyen oscillant entre 11 et 13 $ de l’heure, plusieurs préposé(e)s doivent cumuler deux emplois pour subvenir aux besoins de leur famille. De nombreuses autres quittent vers un autre emploi ou pour aller travailler en CHSLD, où le salaire peut atteindre 10 $ de plus de l’heure pour un travail équivalent, impliquant moins de responsabilités. Le gouvernement libéral offre une hausse du financement global des ressources intermédiaires de 8 % sur cinq ans, alors qu’il augmentera le salaire minimum de 18 % sur la même période.

Deux poids, deux mesures

« Pendant ce temps, le salaire des médecins explose et les baisses d’impôt – réalisées sur le dos des plus vulnérables – sont annoncées. Le gouvernement libéral fait les mauvais choix, des choix pour faire oublier ses politiques d’austérité. Tout pour les médecins, rien pour les préposés, les infirmières, les autres professionnels de la santé et des services sociaux et rien pour les ressources intermédiaires. Avec ce gouvernement, c’est encore deux poids, deux mesures! », de dénoncer Dave Turcotte.

Le total des demandes de l’Association des ressources intermédiaire d’hébergement du Québec sont de 15 millions $, par année pour l’ensemble des ressources intermédiaires au Québec, soit une augmentation de 2,8 % du budget total octroyé pour les ressources intermédiaires.

À propos des ressources intermédiaires (RI)

Les ressources intermédiaires sont des établissements gérés par des gens dévoués qui offrent des services adaptés aux personnes confiées par le réseau de la santé et des services sociaux. Les personnes accueillies sont des adultes vulnérables en raison d’une perte d’autonomie liée au vieillissement, d’une déficience intellectuelle, d’un problème de santé mentale, de toxicomanie ou d’un handicap physique. L’objectif recherché des ressources intermédiaires consiste à offrir un milieu de vie le plus « naturel » possible avec une approche de milieu de vie.

À DÉCOUVRIR